UKGC : évaluation de l’interdiction des cartes de crédit pour les jeux de casino

UKGC

Voilà près d’une année que le Royaume-Uni a proclamé une décision assez lourde pour les joueurs de casinos en ligne ou terrestres. Le gouvernement a interdit l’usage de cartes de crédit pour jouer dans les casinos. Ainsi, il fallait user d’autres moyens notamment le liquide pour se faire plaisir sur les jeux d’argent et de hasard. Aujourd’hui, l’UK Gambling Commission évalue les conséquences de cette décision. De prime abord, les résultats sont plutôt bons.

Une interdiction qui a porté ses fruits

L’UKGC s’est entretenu directement avec 2 000 adultes pour mener son étude. Il s’agit de joueurs qui n’ont pas cessé de s’adonner à leur passion durant les 12 derniers mois malgré l’interdiction sur les cartes de crédit.

La bonne nouvelle, c’est que les banques affirment que l’interdiction a bien été respectée. Peu de temps après l’annonce, l’utilisation de cartes de crédit a fatalement baissé. Ce qui confirme bien l’objectif de la décision : réduire les dépenses liées aux jeux d’argent et surtout, diminuer l’addiction.

Un autre impact positif a été constaté au niveau des habitudes des utilisateurs de cartes de crédits. Il s’agit des prêts sur salaire et des crédits rapides à taux élevé qui ont nettement diminué. Le gouvernement n’a pas décidé de les supprimer, mais on constate à présent que la plupart des motifs sont liés aux jeux d’argent. 76% des personnes interrogées ont affirmé avoir eu l’habitude de souscrire à ces prêts pour pouvoir jouer. Aujourd’hui, c’est révolu.

Une étude qui ne confirme pas tout

L’enquête de l’UKGC a bel et bien fourni des détails sur les nouvelles habitudes de jeux des anglais depuis que les cartes de crédit ont été interdites dans ce secteur. Néanmoins, cette célèbre commission n’a pas pu vérifier dans son étude si les joueurs n’ont pas eu recours à d’autres méthodes d’emprunt pour aller sur les casinos en ligne. À noter que les moyens peuvent tout aussi bien être légaux comme le prêt d’un proche ou totalement illicites.

D’ailleurs, l’étude ne confirme pas si les joueurs se sont tournés ou non vers des offres illégales pour compenser l’interdiction d’usage de cartes de crédit.

En clair, dans l’ensemble, la décision a eu un impact positif sur les joueurs notamment la prévention de l’addiction aux jeux. Mais les études n’ont pas suffi, c’est pourquoi, l’UKGC va poursuivre son enquête.

De nouvelles recherches avec NatCen jusqu’en 2023

Cette fois-ci, l’UKGC a décidé de confier l’enquête à NatCen afin de voir de plus près si le comportement de jeu problématique peut être résolu avec une décision comme celle-ci. L’étude s’étendra sur l’année 2022 et devrait s’achever en début d’année 2023.

Il est à noter qu’avant que les cartes de crédit ne soient interdites, le Royaume-Uni comptait 10,5 millions de joueurs. 800 000 d’entre eux utilisaient les cartes de crédit et 22% étaient considérés comme dépendants aux jeux.

Nous verrons bien si les nouveaux résultats seront encore meilleurs. En tout cas, l’UK ne semble pas être le seul État à avoir pris une telle décision. L’Irlande avait aussi décidé d’établir une règle pour que les joueurs de casinos n’accèdent plus à un paiement par carte de crédit.

Maïa Ivanov

Amatrice des casinos en ligne, je suis, sans nul doute, une parieuse inconditionnelle. J’ai commencé mon expérience en tant que croupière au sein de véritables casinos terrestres, ce qui me permet de bénéficier d’une véritable expérience dans ce milieu. Ayant offert mes services auprès d’entreprises de renom pendant plusieurs mois, j’ai préféré collaborer sur des sites de jeux d’argent en ligne au profit de Delentredeux.fr.

Des casinos vérifiés et sécurisés

Casino
Bonus
Jouer
500 €
100 €
1000 €
300 €
Vegas Plus 5
900 € + 50 free spins
Azur 4.75
500 € + 20 free spins
Madnix 4.5
100 €
Winoui 4.5
1000 €
Cresus 4.5
300 € + 300 free spins