La dépendance au jeu

A travers le monde, vous êtes des millions d’internautes à essayer de décrocher le jackpot sur les casinos en ligne. Pour nombreux d’entre vous, le jeu est un petit divertissement que vous vous offrez de temps en temps.

Toutefois, il arrive, par moment, qu’un internaute ne réussisse plus à gérer ses faits et gestes sur une plateforme de jeux d’argent. Ces petites habitudes peuvent rapidement devenir une addiction. Cependant, la dépendance au jeu entraîne plusieurs risques concernant la vie privée de l’addict. Nous vous proposons donc de lire notre rubrique dédiée à la sensibilisation. Nous sommes clairement engagés dans la lutte contre l’addiction et donc dans le respect du “jeu responsable”.

Définition de la dépendance au jeu

Pour de nombreuses personnes, l’addiction au jeu est un phénomène mineur auquel vous ne pensez même pas lors de la création de votre profil sur un casino en ligne. Cependant, il faut savoir que ce genre d’addiction est considéré comme un véritable trouble de la santé mentale, comme peut l’être la pyromanie ou le vol compulsif. 

Effectivement, l’addiction au jeu implique la difficulté à gérer vos pulsions mais aussi vos émotions. Un joueur qui en souffre n’aura plus la capacité de contrôler son comportement face aux jeux de hasard et d’argent.

L’addiction au jeu se sépare en trois catégories qu’il peut être important de maîtriser : 

  • Le jeu compulsif. On l’appelle également le “jeu pathologique”. Dans ce cas, le joueur ne maîtrise plus son envie de jouer. Ne prenant pas en considération les conséquences, l’individu n’arrivera pas à arrêter de jouer, qu’il soit gagnant ou perdant.
  • Le jeu frénétique. Dans ce cas, l’addict sera conscient des symptômes du jeu compulsif, mais uniquement durant un certain laps de temps. Il aura la sensation de maîtriser son envie de jouer, mais son addiction se montrera à un instant clé (comme par exemple au moment de parier).
  • Enfin, le jeu problématique. Dans cette situation, la personne n’est pas totalement addict, mais ses habitudes sont modifiées. Son comportement de jeu peut en pâtir sur son mode de vie. Il peut s’agir notamment d’un joueur qui ment à sa famille sur ses habitudes de jeu, … 

Quelles peuvent être les causes d’une dépendance au jeu ?

Comme vous l’avez compris, l’addiction au jeu concerne les joueurs qui n’arrivent plus à gérer leur envie de jouer. Cependant, les causes d’une telle dépendance ne sont pas les mêmes d’un joueur à un autre : 

  • Causes de genre biologique. Votre cerveau a la capacité d’enregistrer le plaisir que vous procure le jeu.
  • Causes de genre psychologique. Votre manière de penser au jeu peut engendrer un développement de la dépendance. Certaines croyances peuvent notamment pousser une personne à jouer pour gagner l’argent perdu en pensant que la chance sera bientôt de son côté.
  • D’autres genres de cause. Une personne déjà addict à quelque chose est davantage susceptible de devenir dépendante au jeu. 

D’autre part, à l’inverse de ce que nous pouvons penser, il a été démontré que les soucis personnels d’une personne et ses difficultés dans la vie de tous les jours ne déclenchent pas cette addiction au jeu. Pareil, ce n’est pas parce que le jeu est autorisé qu’il engendre sa dépendance. 

Quelles sont les conséquences d’une addiction au jeu ?

Tout d’abord, nous vous recommandons de vous sensibiliser concernant les dangers des jeux de hasard et d’argent. On compte divers effets négatifs :

  • Des soucis financiers.
  • Des soucis d’ordre juridique.
  • Des troubles liés au comportement.
  • Une exclusion sociale.
  • Une répercussion sur vos amis et/ou votre famille.

Comment reconnaître sa dépendance au jeu ?

Si la définition de l’addiction au jeu est changeante d’un pays à l’autre, les spécialistes du sujet tombent plus d’accord concernant les symptômes afin de savoir si le jeu se révèle problématique pour vous.

De façon générale, ce sont la famille ou les amis du joueur qui se révèlent alertés par la situation. Encore plus puisque celui-ci aura tendance à rationaliser ses habitudes de jeu, voire à cacher son souci.

Il faut par conséquent savoir qu’un addict au jeu :

  • Pense constamment à jouer.
  • Laisse de côté ses habitudes de vie pour combler son envie de jouer.
  • Enfreint les restrictions qu’il s’était données.
  • Accroche la somme de ses mises afin de retrouver une certaine adrénaline.
  • Perd beaucoup d’argent, mais continue de jouer.
  • Il dissimule ses habitudes de jeu.
  • Comble son envie de jouer sans prendre en compte ses soucis financiers.
  • Désire diminuer son temps de jeu, mais n’y réussit pas.

Que faire lorsqu’on est addict au jeu ?

Si vous constatez plusieurs de ces symptômes chez vous, il est temps d’agir. Tout d’abord, il est essentiel d’en parler. Confiez-vous à votre famille ou bien à un médecin, les choix sont multiples, mais il est nécessaire que vous vous fassiez aider.

Si on ne compte pas de médicament permettant de diminuer ce genre de dépendance, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès d’un psychologue expert dans la question. Des traitements adaptés pourraient vous être attribués afin de vous accompagner.

D’autre part, les casinos du net s’engagent également à partager les idées du jeu responsable. Vous avez la possibilité de vous fixer des restrictions de mise, de temps de jeu, voire carrément de demander l’exclusion du casino ou la suppression de votre profil.

Accompagner les autres

Il est parfois difficile de reconnaître si l’un de vos proches est addict au jeu. La prise de conscience est une étape compliquée pour un individu. Tout d’abord, nous vous recommandons de prendre bien connaissance des symptômes qui sont associés à cette dépendance. Nous vous les avons tous listés.

Puis, vous pourrez accompagner votre proche dans cette première étape de prise de conscience. Vous serez un véritable soutien, tout en offrant un dialogue constant et productif à celui-ci.

Vous pouvez également prendre contact avec un support d’aide aux joueurs si vous pensez qu’une personne que vous connaissez souffre de cette dépendance. Pensez notamment à ouvrir un dialogue positif, au lieu d’une réflexion qui n’aiderait pas la personne à parler avec vous.

Se faire aider

Différentes plateformes sont utiles afin de vous tenir renseigné sur l’addiction au jeu et de vous faire accompagner si vous en avez la nécessité :

En France :